Andalousie | Une journée à Màlaga

Le mois dernier, on a eu le plaisir de passer quelques jours en famille en Andalousie. L’occasion pour nous de découvrir la belle Málaga le temps d’une journée : et on peut vous dire que 24h suffisent amplement pour tomber sous le charme de la ville. Moins touristique que ses compères Séville, Cordoue ou Grenade, elle mérite amplement le détour pendant un road-trip dans le sud de l’Espagne ou un séjour sur la Costa del Sol. Mais alors, on fait quoi en une journée à Málaga ?

L’Alcazaba et le théâtre romain

Impossible de se renseigner sur Màlaga sans tomber sur des dizaines d’articles à son sujet : avec le Castillo de Gibralfaro, l’Alcazaba est le symbole même de la ville. Situé en plein coeur historique de la ville, il s’agit d’un palais bâti au XIème siècle par les Hammudites. Kesako ? Pour faire court, les Hammudites étaient une dynastie qualifiée à l’époque « d’Arabes berberisés » ; l’architecture de l’Alcazaba est donc très influencée par cette culture et les codes arabo-musulmans. C’est d’ailleurs assez surprenant de retrouver ici ce type d’architecture, et il suffit de pousser la porte pour plonger au coeur des 1001 nuits pendant environ 1h. Le contraste est d’autant plus frappant que le palais est situé juste à côté d’un théâtre romain du Ier siècle, qu’il est possible d’observer depuis la Calle Alcazabilla.

Infos pratiques :
L’Alcazaba se visite tous les jours de 09h00 à 20h00 (18h00 en hiver).
Tarif  : 2,20€ – Billet combiné avec le Castillo de Gibralfaro.
Accès gratuit le dimanche après-midi dès 14h00.

  

Le Castillo de Gibralfaro

Pour être honnêtes, la visite du Château de Gibralfaro – construit au XIVème siècle pour protéger l’Alcazaba – ne nous a pas spécialement emballés. Mais les lieux offrent sans doute l’un des plus beaux points de vue sur Màlaga et sa nature environnante. Que ce soit le port, la ville, la mer et les montagnes : tout est visible depuis le sommet de la tour principale, grâce à une vue à 180°. Par temps clair, il se raconte qu’on pourrait même voir Gilbraltar et les montagnes du Rif au loin …

Infos pratiques :
Le Castillo de Gibralfaro se visite tous les jours de 09h00 à 20h00 (18h00 en hiver).
Tarif  : 2,20€ – Billet combiné avec l’Alcazaba.
Accès gratuit le dimanche après-midi dès 14h00.

La Manquita, la Cathédrale de l’Incarnation

Impossible de se promener dans le centre historique de la ville sans admirer la Cathédrale de l’Incarnation (aussi appelée « La Manquita »). Avec un mélange de style gothique et renaissance, elle est tout simplement monumentale ! On a longtemps hésité avant d’acheter des billets d’entrée pour la visiter, et on doit dire qu’on ne regrette finalement pas notre choix : les amoureux d’architecture ne peuvent qu’apprécier cet endroit, ainsi que ses petits jardins, son patio et le Palais Episcopal. À noter qu’il est aussi possible de grimper sur le toit de la Cathédrale – et même de nuit ! – pour profiter dune vue unique sur le centre historique de Màlaga.

Infos pratiques :
La Cathédrale se visite du lundi au samedi de 10h00 à 20h00 (18h30 en hiver), et le dimanche de 14h00 à 18h30.
Tarif  : 6,00€ (10,00€ avec l’accès aux toits)

 

La Rue Larios

La Rue Larios est un peu pour Màlaga ce qu’est la 5ème Avenue pour New York ou les Champs Elysées pour Paris. On exagère ? Peut-être un peu, mais toujours est-il qu’elle est la rue la plus dynamique de la ville. Et c’est surtout un vrai Paradis pour les amateurs de shopping. En plus de dizaines de boutiques de vêtement, on y retrouve des glaciers et cafés sympathiques pour une petite pause – on n’a d’ailleurs pas résisté à une petite glace sous le soleil andalous. L’ambiance y est très chaleureuse, et il n’est pas rare de tomber nez-à-nez avec des articles de rue en pleine représentation. Et il suffit de tourner dans l’une des petites ruelles perpendiculaires pour retrouver un peu plus de calme (et parfois tomber sur des petits restaurants typiques, parfaits pour déguster des tapas).

Partir à la chasse au Street Art

Très longtemps considéré comme une forme de destruction du paysage urbain – « quelle honte de voir ces voyous faire des graffitis sur les murs ! » -, le Street Art s’est petit à petit imposé comme un art à part entière. Et on ne sait pas vous, mais nous on adoooore découvrir ces oeuvres pendant nos city trip. La surprise est d’ailleurs d’autant plus belle quand on ne s’attend pas à découvrir autant d’artistes dans les rues, comme ce fût le cas ici. Pour ce voyage, on était un peu partis les mains dans les poches : « on verra bien ce qu’on découvrira sur place, et on improvisera ! ». Alors se prendre une grosse claque visuelle et colorée dès la sortie du train, c’est un petit gros plaisir qu’on voulait partager avec vous.
Mais du coup, où le voit où ce Street Art ? Patience, on vous prépare un article complet à ce sujet !

Le musée Picasso

À nos yeux, l’étape incontournable d’une journée à Màlaga était le musée Picasso. Vous le savez (peut-être. ou pas.), Pablo Picasso est né à Màlaga en 1881. Sa maison natale est d’ailleurs à découvrir Place de la Merced. Alors forcément, le parcours de ce peintre est l’une des grandes fiertés de la ville et ouvrir un musée en son honneur était une évidence. Le musée regroupe une exposition permanente sur l’Oeuvre de Pablo, avec à la fois des toiles originales que des croquis préparatoires et des sculptures, mais aussi une expo temporaire (pendant notre visite, l’article à l’honneur était Andy Warhol). On a eu de la chance de parcourir le musée un jour où l’entrée était gratuite (et ce n’était même pas prévu, à croire qu’on n’a finalement pas toujours la poisse en voyage ! haha), et c’est quelque chose qui a l’air d’arriver plutôt régulièrement : n’hésitez pas à vous renseigner à un office de tourisme avant de planifier vos journées de visite.

Infos pratiques :
Le musée Picasso se visite tous les jours de 10h00 à 20h00 (18h00 en hiver)
Tarif  : 7,00€ (audio-guide inclus)
Photographies interdites

À voir également :
Bien que, selon nous, Màlaga se découvre aisément en une journée, il existe plein d’autres possibilités pour prolonger son séjour : flâner dans le jardin botanique de La Concepción, découvrir les Halles de Atarazanas, admirer les bateaux le long du port, acheter des amandes grillées chez les vendeurs ambulants (une de leurs spécialités), visiter le Centre Pompidou, regarder un spectacle dans les arènes (évitez les corridas, vous serez mignons…), goûter à leur fameux vin, etc.
D’autres incontournables de Màlaga à partager ? Dîtes-nous tout dans les commentaires !

 

Ok, on l’avoue. Si vous avez peu suivi notre voyage avec nos stories Instagram, vous le savez : techniquement, on n’a pas vraiment passé une journée entière à Málaga. On a plutôt passé deux demi-journées, mais ça revient un peu au même non ? Notre hôtel était situé à Torremolinos, à seulement une vingtaine de minute avec la ligne C1 du tram/métro/train (on n’a toujours pas compris ce que c’était exactement haha) et l’aller-retour se fait ainsi hyper facilement pour 3,60€ (1,80€ l’aller simple). Mais pour s’imprégner d’avantage de l’ambiance de la ville, on vous conseille d’y passer la soirée et même de dormir dans un appartement en location avec vacances Espagne Interhome : cela reste la solution idéale pour se plonger dans la vie des Malagueñas (= les habitants de Màlaga).

   

Merci à Didier et Gabrielle pour l’invitation en Andalousie
Cet article a été écrit en collaboration avec Interhome, mais cela ne change en rien nos avis et ressentis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *