Une journée à Karlsruhe, dans le Bade-Wurtemberg

Située à moins d’une heure de route de Strasbourg, Karlsruhe est la troisième ville de la région de Bade-Wurtemberg – derrière Stuttgart et Mannheim, et la vingt-et-unième en Allemagne. C’est aussi l’une des villes les plus ensoleillées du pays. De quoi titiller notre curiosité et nous donner envie de la découvrir le temps d’une journée bien remplie.

Flâner dans les rues du centre-ville

En français, Karlsruhe signifie littéralement « le repos de Charles ». Un nom bien singulier qui raconte en fait l’étonnante histoire de la ville. Selon la légende, Charles-Guillaume de Bade-Durlach se serait endormi lors d’une chasse dans la forêt. Il a alors rêvé d’un château qui rayonnerait comme un soleil, et d’une ville dont les rues figureraient les rayons. À son réveil, il a ensuite dessiné sa vision et fondé la ville de Karlsruhe, 1715 à l’endroit même où il l’avait rêvée. Les rues du centre-ville sont ainsi organisées en étoile tout autour du château – détruit pendant la Second Guerre mondiale puis reconstruit en 1955.

   

Aujourd’hui, Karlsruhe est une ville plutôt jeune et étudiante, où l’art a une place très importante. Tandis que vous flânerez dans les rues du centre-ville, ne soyez donc pas étonnés de croiser des oeuvres d’art – parfois loufoques et déroutantes, comme l’incontournable « Pulled by the Roots » de Leandro Erlich qui n’est autre qu’une maison suspendue par une grue avec des racines apparentes, comme arrachée du sol.

 

Se laisser surprendre par Alter Schlachthof

En préparant cette escapade germanique, nous étions tombés sur un article qui parlait du quartier Alter Schlachthof, et qui nous avait convaincus d’aller y faire un tour. Il s’agit en fait des anciens abattoirs de la ville, transformés en un espace culturel comportant salles de concert, bars et ateliers d’artistes. Une ambiance unique et un décors étonnant, avec ses briques rouges et ses crochets de boucher encore en place le long des bâtiments. Lors de notre venue, les lieux étaient particulièrement animés à l’occasion d’un festival de musique ; une bonne occasion de découvrir tout le potentiel et le dynamisme de ce quartier atypique.

  

Visiter le curieux musée ZKM

Installé dans une ancienne usine de munitions – classée monument historique, le musée du ZKM est un centre d’art et de technologie des médias. Késako ? En bref, oubliez tout ce que savez des musées traditionnels et venez vous faire surprendre par ce musée contemporain et ludique. Les expositions sont renouvelées régulièrement, et une grande partie du musée est accessible gratuitement. Que demander de plus ?

Lors de notre passage, un étage était intégralement dédié aux jeux vidéos – de ses origines aux dernières innovations, avec d’innombrables démonstrations en libre service pour petits et grands enfants. A-t-on vraiment besoin de vous dire que l’on a passé plusieurs heures à tous les essayer ?

 

Dans la salle principale, l’article Tetsuo Kondon proposait également une oeuvre monumentale d’un autre genre. Il a recréé un nuage, chaud et humide – jusqu’à 40°C au plus profond du nuage, dans lequel on se balade en traversant une passerelle.

 

Vous l’aurez compris, Karlsruhe nous a à la fois surpris et séduits. On comprend mieux désormais pourquoi cette ville est si appréciée des alsaciens, qui viennent régulièrement y passer une journée shopping. Et d’ailleurs, pourquoi ne pas profiter de votre week-end à Strasbourg pour découvrir ce petit bijou d’Allemagne ? Plusieurs compagnies de bus proposent des trajets, plusieurs fois par jour, à tout petit prix (comptez environ 5€ avec Ouibus). Vous préférez le train ? Certains trajets ne vous coûterons qu’une dizaine d’euros … Vous n’avez donc plus aucune excuse pour ne pas succomber !

Plus de temps sur place ? Si vous prévoyez de découvrir cette ville pour plusieurs jours, vous pouvez également visiter le jardin botanique, parcourir le quartier médiéval de Durlach, ou prendre funiculaire pour rejoindre la colline de Turmberg qui offre une vue sur Karlsruhe et Forêt Noire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *