Un an plus tard … LE BILAN

Voyages-et-compagnie.com - Blog voyage | Départ pour notre PVT - Aéroport de Francfort sur le Main

C’était il y a un an déjà. Jour pour jour.
Le 8 mai 2016, on posait tout sourire dans l’aéroport de Frankfurt-am-Main.
Et quelques minutes plus tard, on décollait vers l’autre bout du Monde, des étoiles plein les yeux.

Après de longs mois d’attente et de préparation, c’était enfin le jour J. Celui du grand départ. Dans notre avion en direction de Dubaï, on se répétait une chose : « Bon ben, voilà ». Cette phrase, on la disait avec un mélange d’excitation et de peur, on ne sait pas trop. Et ironiquement, cette phrase, c’est aussi ce qu’on a dit huit mois plus tard, juste avant de retrouver nos familles à la sortie de l’avion, le jour de notre retour en France.
« Bon ben, voilà »
. On y est. Plus de retour en arrière possible, et de toute façon on n’en avait pas envie. Depuis le temps qu’on parlait de ce PVT en Australie, on était heureux de pouvoir enfin réaliser notre rêve.

Pour différentes raison, la date de notre retour ne devait pas dépasser la fin du mois de décembre. On disposait donc de 8 mois pour découvrir l’Australie, si on ne compte pas notre escale de 5 jours à Dubaï. Et on comptait bien profiter de chaque instant pour découvrir ce beau pays. Puis, progressivement, les choses ont changé, et la durée de notre vie australienne aura finalement été de 6 mois. Sans regrets.

En Australie, on a appris énormément de choses. Sur le pays, sa culture, son histoire. Mais aussi (et surtout) sur nous-même. On y a également rencontré des gens géniaux, qui sont devenus des amis que l’on revoit encore aujourd’hui, en France. Mais la motivation des premiers jours n’était malheureusement plus là, et la fin de notre road trip s’est presque faite de façon mécanique. Ce pays est magnifique et a plein de choses à offrir, mais notre place n’y était plus.

Les récits des autres backpackers, croisés sur la route, ont peut-être aussi influencé notre décision. À trop les entendre parler de la Nouvelle Zélande ou de l’Asie, on a commencé à se dire qu’il serait dommage d’en être si prêt sans les découvrir nous aussi. C’est pourquoi on a préféré profiter des deux mois qu’il nous restait pour découvrir la Nouvelle Zélande et l’île de Bali en Indonésie, avant de passer quelques jours à Hong Kong. Mais là aussi, la vie en a décidé autrement : après un mois de road trip néo-zélandais, notre séjour à Bali s’est vu prolongé par mon hospitalisation pour une crise d’appendicite et s’est fini par un rapatriement en France la veille de Noël.

Tant pis pour Hong Kong, ce sera pour une prochaine fois. Car s’il y a bien une chose que l’on retient de ce long périple, c’est que cette passion pour le Monde et cette envie de découverte nous motivent, et que notre liste de voyages est bien loin de s’arrêter là …

Finalement, notre voyage, ça donne quoi en chiffres ?

230 jours de voyage
5 jours à Dubaï / 177 jours en Australie / 25 jours en Nouvelle Zélande / 23 jours en Indonésie

10 vols / 14 tampons sur nos passeports
plus de  30 000 km de parcours en van
1 van acheté et 5 vans de location / 2 pannes mécaniques
4 ferry/bateaux / 1 location de vélos / des dizaines de bus, taxis, Uber …

29 nuits à l’hôtel / 72 nuits en auberge de jeunesse
121 nuits en van / 6 nuits chez l’habitant / 1 nuit dans un aéroport

1 mois d’emploi saisonnier en tant que femmes de ménage
beaucoup Beaucoup BEAUCOUP trop de WC récurés
1 semaine de HelpX chez un couple d’australien

1 hospitalisation / 1 opération de l’appendicite
plusieurs petits bobos / 16 kg de perdus à nous deux

Mais aussi …
1 vol au dessus de la Grande Barrière de Corail / 5 snorkeling
un maximum de 5 jours passés sans douche, mais des dizaines de douches glacées
trop de thon en boîte et de pain de mie / jamais assez de Timtam
2 paires de lunettes de soleil de perdues / 4 chapeaux usés jusqu’au point de non retour
des dizaines de serpents, et de crocodiles / des centaines de kangourous et d’araignées
et des centaines de rencontres inoubliables, de paysages à couper le souffle, d’expériences et de découvertes. ♡

Queensland, en septembre 2016, après déjà 4 mois et demi de road trip en Australie.

Queensland, en septembre 2016, après déjà 4 mois et demi de road trip en Australie.

Et maintenant …?

Cela fait désormais un peu plus de 4 mois que l’on est rentrés. Et on doit avouer que le retour n’a pas été facile.
Pour des raisons médicales, dans un premier temps : mon hospitalisation ayant donné lieu à un dernier changement de programme et à un rapatriement, on a pris cette fin de voyage comme une claque, avec un sentiment d’inachevé. Ajoutez à ça plusieurs rendez-vous médicaux post-opératoire, et vous obtenez un mois de janvier plutôt morose.

Mais un autre point a rendu ce premier mois difficile : la période de Noël. Notre retour a eu lieu le 23 décembre. Pile à temps pour faire la fête en famille et entre amis. Sur le papier, c’est idéal ! Mais une fois cette période de fin d’année de passée, l’excitation des retrouvailles et des festivités est retombée comme un soufflet. Vous connaissez ce blues du début d’année, quand la magie de Noël a disparu et qu’on retourne à sa routine dans un froid glacial ? C’est encore pire quand vous rentrez d’un long voyage.

Aujourd’hui, on ne va pas vous mentir en vous disant que c’est facile tous les jours. Plusieurs fois, on a parlé de repartir : au Canada, en Amérique latine, aux USA. Partir pour un autre voyage au long cours, en retrouvant ce sentiment de liberté absolue. Mais entre repartir ou se poser pour construire un foyer et une famille, nos cœurs balancent. Alors pour l’instant, on reste en France en mettant de l’argent de côté : ce sera soit pour un nouveau road trip de plusieurs mois, soit pour l’achat d’une maison. La raison de ces économies change tous les jours…

Niveau boulot, Gaétan a retrouvé un emploi assez facilement dans le domaine qu’il exerçait avant notre départ : en CDI depuis 2 mois, il est commercial et sillonne le quart nord est de la France 4 jours par semaine. Pour moi, l’heure est au bilan de compétence, pour m’ouvrir de nouvelles pistes professionnelles et me lancer dans quelque chose d’épanouissant.

Et donc ? Si vous nous le demandez, on vous dira que ça va. Et c’est la vérité. Après un premier mois compliqué pour le moral, on a réussi à (ré)apprécier notre vie en France. On a retrouvé nos familles, nos amis, et notre petit chat adoré. On s’est donné de nouveaux objectifs personnels, et on est aussi devenu beaucoup moins matérialistes, après avoir passé 8 mois avec le strict minimum (la moitié des cartons qu’on avait fait avant de partir sont d’ailleurs encore fermés dans le garage, remplis d’affaire dont on n’a plus besoin). Puis on s’est offert des petits week-ends d’évasion, à Bruxelles ou Versailles par exemple. Le secret, c’est de ne pas se laisser happer par les habitudes et la routine, qui nous tue tous à petit feu. Mais le retour est encore bien frais pour nous : on tiendra peut-être un discours totalement différent dans quelques mois. En tout cas, une chose est sûre : revenir d’un voyage au long cours, c’est revenir différent dans un environnement qui, lui, n’a pas changé. Il faut du temps pour se refaire une place où l’on se sentira parfaitement bien …

Voyager, c’est grandir. C’est la grande aventure. Celle qui laisse des traces dans l’âme.

12 Comments

  • Églantine S. dit :

    « Jamais assez de Timtam » Haha vous m’avez tuée. C’est si bon que ça ces gâteaux ? Je vais bientôt en Oz et tout le monde me dit de goûter

    • Camille F. dit :

      On avait goûté en France, avant de partir, et on avait été plutôt déçus. Mais en Australie, c’est devenu une de nos gourmandises préférées ! Surtout ceux au caramel, et les double coat … Un vrai régal.

  • tania dit :

    j avais presque oublié que vs étiez restés quasi 1 mois à Nouvelle Zélande
    5 jrs sans se laver mon article de cette semaine sur l auberge de jeunesse va te faire rire alors
    suis 1 chochotte moi lol
    14 tampons sur son passeport !!
    vs avez repris les kgs perdus ?
    en tout cas très belle expérience

    • Camille F. dit :

      Cinq jours, c’est vraiment le gros record ! En général c’était plutôt une douche tous les 2 ou 3 jours maximum. On apprend à relativiser en ce qui concerne le confort et l’hygiène … Et les 14 tampons, ça va vite quand tu as des correspondances ! Surtout que j’ai tendance à demander quand même les tampons dans les aéroports où ce n’est pas automatique.
      Pour les kilos, on en a repris mais pas autant que ce qu’on a perdu : et c’est tant mieux ! On se sent beaucoup mieux comme ça. :)

  • J’adore votre bilan en chiffres, c’est très parlant. Et oh comme je vous comprends pour ceci : « jamais assez de TimTam » haha!!! J’ai un article en brouillon à ce sujet, que je garde en secours en cas de panne d’inspiration. XD
    Cindy came-true.blogspot.fr Articles récents…Boxygène, la box maline pour randonneurs et voyageurs aventuriersMy Profile

  • Marine dit :

    Hey,
    J’aime beaucoup comment tu as tournée les chiffres. Je suis étonnée des justes 2 pannes mécanique du van. Je pensais que ça tombait en panne beaucoup plus souvent ^^

    Et merci d’avoir intégré un premier bilan de votre retour. C’est vraiment dommage le coup de l’appendicite ! En tout cas bravo à Gaétan d’avoir retrouvé un CDI aussi rapidement et, bon courage Camille pour la suite :)

    • Camille F. dit :

      Deux pannes, c’est déjà beaucoup trop ! D’ailleurs, chaque panne a été sur un van différent. Et à chaque fois c’était une panne irréparable, et on dû se séparer du véhicule : on ne fait pas les choses à moitié ! haha

  • Chrystelle dit :

    C’est un joli récit ! Et je pense que qu’il ne faut jamais tomber dans la routine ! Vous irez mieux très bientôt, je vous le souhaite et j’en suis sûre :) De notre côté, on songe aussi au long voyage d’ici quelques temps (pour l’instant rien n’est encore fait mais on y pense sérieusement). Si j’ai autant peur de sauter dans le vide (parce que là on va y aller les pieds joints), j’ai aussi très peur du retour comme vous, car on doit vraiment avoir changé après un voyage comme ça. Bon le minimalisme me fait peur, je le suis déjà, j’ai peur de finir toute nue à la fin :D

    • Camille F. dit :

      Merci beaucoup pour ton petit mot. Malgré le retour difficile, je ne peux que t’encourager à sauter le pas et te lancer dans un long voyage. Il n’y a, à mes yeux, rien de mieux pour se recentrer sur soi-même et apprendre à se connaitre vraiment. Les quelques mois moroses au retour ne sont qu’un mauvais moment à passer, mais tout ce qu’on a vécu avant en vaut vraiment la peine !

  • Poppy dit :

    Je découvre votre blog à le suite de ton commentaire, je vais le parcourir ! Déjà le bilan est très interessant ! Et si vous venez aux US et que vous avez besoin de conseils / d’un endroit ou dormir c’est avec plaisir ! Bon je m’en vais lire la suite du blog !
    Poppy Articles récents…Le vertige du Grand Canyon [Arizona]My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge