Backpack ou voyage de luxe : faut-il vraiment choisir ?

« Vous êtes plutôt voyage en sac-à-dos ou séjour à l’hôtel ? » Que celui qui n’a jamais lu cette question sur un blog ou les réseaux sociaux nous jette la première pierre (mais pas trop fort quand même). Pendant un temps, on avait tendance à y réfléchir nous aussi, et à tenter d’entrer dans une de ces cases. Mais pourquoi faire ?

Ce besoin d’appartenance à un groupe

Entrer dans une case, c’est entrer dans un groupe. C’est se sentir intégré dans une communauté – ici de voyageurs – et pouvoir discuter de notre passion avec des gens qui nous ressemblent. Mais forcément, à trop vouloir s’intégrer, on pourrait oublier sa véritable identité. Chaque personne est pourtant différente, avec des envies et des besoins qui lui sont propres. Pourquoi toujours vouloir faire comme les autres, pour qu’ils nous apprécient et nous acceptent ? L’individualité est une chose formidable, elle est toute notre richesse.

On ne dit pas qu’on n’a jamais été tentés d’entrer dans ces fameuses cases. Notre PVT en Australie était d’ailleurs une bonne opportunité de donner un nom précis à notre mode de voyage. On était alors des nomades, des backpackers, des adeptes du #vanlife. Et ça nous allait très bien, parce que ça correspondait effectivement à notre façon de voyager à cet instant.

Briser les limites qu’on s’est soi-même imposées

Mais voilà. Passé ces 8 mois magnifiques en Océanie, on était heureux de retrouver notre confort. On a d’ailleurs profité de nos dernières semaine de ce long voyage pour nous prélasser dans des hôtels de rêve à Bali. Et on s’est sentis en décalage ; non pas avec nous-même, mais avec l’image qu’on avait donné. Sentiment étrange de se sentir différent de l’image qu’on avait donné, tout en sachant que cette image n’est pas fausse pour autant … You see ?

Sans le vouloir, en nous qualifiant nous-même de ces noms spécifiques, on avait commencé à limiter l’impact que pouvait avoir notre blog – et par extension nos avis. « Des backpackers qui conseillent un hôtel ? C’est ridicule. Des adeptes du road-trip qui parlent d’un séjour dans un hôtel avec spa ? Ça ne nous intéresse plus. » Comme si choisir un mode de voyage nous interdisait à tout jamais d’en tester les autres.

Là où la compétition s’installe

Le plus triste, c’est qu’en y regardant de plus près, la distinction backpack vs hôtel va bien plus loin que ce simple choix. Il en découle toute une gueguerre souterraine, où le terme de voyageur s’oppose à celui de vacancier. Où, dans les traits les plus gorssiers, les backpackers sont vus comme des bobos gauchistes par très propres, et où les amateurs de voyages de luxe ne peuvent être que des privilégiés pleins aux as, pas très écolo et pas toujours honnêtes. Du cliché à plein nez. Et une compétition malsaine qui s’installe petit-à-petit dans les groupes de voyageurs sur Facebook, où chacun se permet de juger les choix des autres. On veut faire mieux que le « clan » adverse, et même mieux que tout le monde, sans plus trop savoir pourquoi.

Et nous, là-dedans, on fait quoi ?

On profite de la vie, tout simplement. Pendant notre PVT en Australie, on a mis notre van de côté le temps d’une nuit dans un hôtel de luxe à Melbourne, avec piscine à débordement et vue panoramique sur la ville. À l’heure actuelle, on prépare notre prochain séjour d’une semaine à NYC dans un bel hôtel, tout en épluchant les annonces sur LeBonCoin à la recherche de notre futur van. On passe du road-trip en Europe aux weekends dans des hôtels spa 4***. On rêve aussi parfois de road-trip tout confort, comme les superbes voyages itinérants que propose Voyageurs du Monde. On mixe un peu tous les types de voyages, toutes nos envies, et ça nous va très bien.

Alors désormais, on fera tout pour ne plus nous coller d’étiquette. Parce qu’on n’est ni backpackers, ni vacanciers, ni road-tripers (oui, on invente des mots), ni quoi que ce soit. On est nous, et on aime parcourir le Monde selon nos envies à l’instant T. Et c’est ça le plus important, non ?

Cet article a été écrit en collaboration avec Voyageurs du Monde, mais cela ne change en rien nos avis et ressentis. Le sujet et l’axe principal de cet article nous sont totalement libres, et nous n’avons aucunement été influencés.

12 Comments

  • Aurore dit :

    Très bel article ! C’est aussi un des soucis que j’ai, je me sens pas tout à l’aise dans les différentes cases de voyageurs.

  • Je voyage que d’hotel en hotel mais c’est mon choix et je ne juge pas les autres sur leur choix. Au contraire, je dirais que j’admire ce qui arrive à sortir de leur zone de confort pour voyager toujours plus loin

  • Marie Voyages dit :

    Vous avez mis des mots sur des sentiments que j’ai parfois mais que je n’avais jamais formulé :) C’est triste ce besoin de toujours classer les gens dans des cases et je suis bien d’accord avec vous, cela ne fait que nous limiter nous-même sans aucune raison ! J’ai adoré votre « on profite de la vie, tout simplement », parce que c’est effectivement la seule chose qui compte au final lorsque l’on arrête de se préoccuper de l’image que l’on renvoit et de ce que pense les autres qui peut être très empoisonnant.

    • Camille F. dit :

      Avec les blogs et les RS, on est de plus en plus dans la comparaison. Pas seulement en terme de voyages, mais pour tout : la vie de couple, la déco, le corps « parfait », l’alimentation, etc… On est peut-être fleurs-bleues, mais on a envie de vivre pour nous sans prise de tête : de toute façon, on ne peut clairement pas être heureux quand on pense à ce que les autres peuvent penser de nous …

  • Léa Belezgo dit :

    Merci pour l’article ! Je pense que tout est bien résumé, c’est exactement ça !
    J’ai beaucoup voyagé en Chine, Asie du Sud Est, en Australie et bientot en Indonésie et j’ai toujours voyagé différemment même si le plus souvent c’était en sac à dos. Il n’y a pas de façon de voyager défini, je pense que chacun y trouve sa place.
    Très intéressant.
    Belle soirée
    Léa

    • Camille F. dit :

      Merci pour ton retour Léa. On dirait que plus on voyage, plus on a du mal à entrer dans des cases. Le Monde est tellement riche et aux multiples facettes qu’on ne peux que s’en inspirer.

  • Lorena dit :

    Félicitations pour les photos. Ils ont très belle!
    Avez-vous fait un voyage Costa Rica ? Mon petit ami et moi y allons le mois prochain.

  • Je suis plutôt team hôtels, mais profondément respectueuse des choix des uns et des autres et je pense que oui, la vie est trop riche pour se laisser mettre dans une case !

    • Camille F. dit :

      Chacun son choix : certains n’aiment que les voyages en sac-à-dos, d’autres ne jurent que par les hôtels, d’autres (comme nous) apprécient les deux. L’important est de ce sentir bien, et ne surtout pas culpabiliser si on décide de changer de mode de voyage. Ceux qui nous disent « vous n’êtes pas cohérents » ou « vous trompez vos lecteurs en passant d’hôtels-spa à auberges de jeunesse » n’ont pas compris que le voyage doit avant tout être un plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *